Développement de Bernex

Téléchargez le communiqué du 4 mars 2018 où le groupe socialiste et vert se félicite du refus du référendum contre la décision du Conseil municipal de Bernex relative au Plan localisé de quartier (PLQ) de Saint-Mathieu.


Téléchargez le dépliant du PS et des Verts en lien avec la votation communale du 4 mars 2018 en faveur de logements abordables pour nos familles, nos jeunes et nos aînés !


Chères Bernésiennes, chers Bernésiens,

Vous avez certainement reçu dans votre boîte aux lettres un référendum portant sur le développement de Bernex et plus précisément sur le plan localisé (PLQ) de Saint-Mathieu. Cette parcelle est la première étape du développement de Bernex-Est.

Depuis maintenant plusieurs mois, le Conseil municipal de Bernex ainsi que son Conseil administratif ont travaillé sans relâche sur ce dossier. Les relations avec le Conseil d’État ne sont, il est vrai, pas toujours faciles. Néanmoins, à force de travail et d’échanges, l’État a compris que la commune de Bernex avait pris le parti de se donner les moyens d’être une force constructive de propositions.

Le développement de Saint-Mathieu a été accepté par la majorité du Conseil municipal. Le projet proposé aujourd’hui à la Commune de Bernex et aux riverains est un projet qui répond aux attentes des autorités, puisque celui se trouve au milieu du bâti déjà existant et que les porteurs de projets ont présenté des projets intéressants.

Signer ce référendum, c’est repousser la réalisation de ce projet (car la construction se fera quoi qu’il arrive car l’État peut imposer sa vision), et c’est donc prendre le risque de voir la densité fortement augmenter. En effet, on a pu constater ces dernières années que sous la pression cantonale et fédérale, la densité des projets repoussés augmente de près de 0.1% par année. Ce qui obligerait, in fine, la construction d’éléments plus élevés.

Signer ce référendum, c’est également repousser la création d’une crèche communale, élément dont toute la Commune a besoin, mais également bien d’autres réalisations primordiales pour notre Commune.

Signer ce référendum, c’est remettre en cause la convention signée entre la Commune de Bernex et les porteurs de projet, convention qui prévoit notamment une priorité de l’attribution de logements aux bernésiens et bernésiennes, le cofinancement des espaces publics ainsi que des logements respectant certaines normes écologiques chères à notre Commune.

Enfin, plusieurs éléments évoqués dans le texte explicatif du référendum sont erronés et ne sont pas directement liés avec le Plan localisé de quartier de Saint-Mathieu :

  1. Oui, la Commune exige que la réalisation du boulevard des Abarois se fasse en concomitance avec la réalisation des premiers logements. Avec ce référendum, il est certain que cela ne se fera pas puisque ce dernier aura pour conséquence de repousser de plusieurs années la réalisation des logements de Saint-Mathieu.
  2. Le texte référendaire mélange complètement la venue de la direction générale des véhicules (DGV) et la réalisation de la future zone industrielle. La DGV n’empêchera en rien la venue d’autres entreprises sur notre territoire, et c’est également pour cela que les autorités communales peuvent s’opposer avec véhémence à la venue de la DGV. En outre, la réalisation de Saint-Mathieu et celle de la zone industrielle ne sont en aucun cas reliés. De ce fait, signer ce référendum ne permettra aucune avancée et ce surtout que l‘État s’est engagé auprès de la Commune (que demander de plus ?).
  3. Le stand de tir doit en effet être déplacé du territoire de Bernex. Néanmoins, rien n’oblige l’État de Genève à en construire un nouveau. Il se doit simplement de faire en sorte qu’un stand de tir soit adapté aux normes pour les compétitions internationales ainsi que pour les tirs militaires obligatoires. Il s’agit ici d’une obligation cantonale et le référendum sur Saint-Mathieu ne permet en aucune façon de régler ce déménagement (qui est uniquement du ressort cantonal).

En conclusion, ce référendum ne se base sur aucun élément du projet de Saint-Mathieu pour se justifier. De plus, il n’apportera aucune solution à certains problèmes déjà soulevés par la Commune de Bernex. En aucun cas ce référendum permettra d’offrir aux autorités bernésiennes un élément utile pour les négociations qu’elles ont à mener avec l’État. Pire, ce référendum ne fera que repousser les constructions, au risque de voir l’imposition d’une densité beaucoup plus élevée.

Pour toutes ces raisons, le Parti socialiste et les Verts de Bernex vous recommandent de ne pas signer ce référendum.

Nous nous tenons à votre disposition pour toutes questions ou interrogations.